Le Mobile First Index (MFI) de Google : définition et enjeux

01/06/2018
  • Référencement

Vous le savez, les internautes sont de plus en plus nombreux à utiliser leurs smartphones pour naviguer sur internet. Google suit cette tendance, et recommande aux webmasters d’avoir un site internet adapté à l’utilisation sur téléphone portable.

Cela se traduit par un design responsive bien sûr (les sites non adaptés pour mobile sont pénalisés depuis 2015), mais aussi par un site internet rapide à charger. Google a d’ailleurs annoncé une mise à jour pour Juillet 2018, qui pénalisera les sites particulièrement lents sur les smartphones.

En attendant cette mise à jour, le célèbre moteur de recherche commence à modifier sa façon d’indexer les sites internet. C’est l’arrivée du mobile first index.

 

C’est parti pour le mobile first index !

Mais au fait, qu’est-ce que c’est ?

Depuis son lancement, Google avait pour habitude de se baser sur la version ordinateur d’un site internet pour l’analyser et l’indexer. Son robot d’indexation mobile venait en complément. Lorsqu’un internaute saisissait une requête de recherche, les réponses étaient donc basées principalement sur l’index réalisé à partir des versions ordinateurs des sites internet.

Google ayant pu constater que la majorité des recherches étaient effectuées depuis un smartphone, il a naturellement décidé d’adapter sa façon d’indexer les pages. En effet, prioriser l’index ordinateur posait un problème de cohérence lorsque les deux versions étaient très différentes.

Désormais, c’est donc le robot mobile de Google qui indexe les pages en priorité et le robot ordinateur qui vient le compléter. En d’autres termes, la version mobile devient peu à peu la version standard.

L’utilisation du téléphone portable est en hausse. Avoir un site adapté pour les mobiles est désormais nécessaire.

Historique du mobile first index

Petit résumé rapide des annonces concernant cette modification majeure :

  • Novembre 2016 : première annonce de la part de Google afin de permettre aux webmasters d’avoir le temps d’adapter leur version mobile si nécessaire ;
  • Février 2017 et Mars 2017 : annonces pour informer les webmasters que la mise à jour ne serait pas disponible avant plusieurs mois encore ;
  • Juin 2017 : Google annonce qu’il n’y aurait sans doute pas de date unique pour le lancement du MFI, et qu’elle s’appliquera aux sites au fur et à mesure qu’ils seront prêts ;
  • Octobre 2017 : Google annonce que les premiers tests « en live » ont commencé, sans pour autant donner plus de détails.
  • 26 mars 2018 : Google annonce officiellement l’arrivée du First Index Mobile, et rappelle que la transition sera progressive.

Déploiement du MFI

Message de Google Search Console pour le passage au Mobile First Index

Message de Google Search Console pour le passage au Mobile First Index

Ce changement dans l’indexation de Google a donc été mis en place officiellement à partir du 26 mars 2018. Si je dis « à partir », c’est tout simplement parce que tous les sites ne sont pas concernés. Du moins, pas pour le moment.

Google a en effet choisi de faire une transition en douceur, en ne prenant dans un premier temps l’index mobile que pour les sites suivant parfaitement les bonnes pratiques.

Pour savoir si votre site est concerné, il vous suffit simplement de regarder dans votre outil Google Search Console : un message explicite apparaitra lorsque votre site sera passé à l’index mobile first.

 

Comment adapter mon site à cette nouvelle mise à jour de Google ?

Vous l’aurez compris, il s’agit d’un changement majeur pouvant avoir un impact important sur tous les sites qui ne sont pas mobile-friendly. Il est donc essentiel de vérifier que votre site est bien adapté à cette nouvelle mise-à-jour.

Les points à vérifier pour s’assurer de la compatibilité mobile

Avant de vérifier si votre site est compatible, vous devez savoir quelle solution vous utilisez :

  • Site responsive : le design s’adapte automatiquement à la taille de l’écran de l’internaute avec un code source identique et une même adresse url ;
  • Site mobile accessible via le dynamic serving : l’url est la même mais le code source est chargé différemment en fonction du type d’appareil ;
  • Site mobile séparé : vous avez deux sites distincts : un pour l’ordinateur (exemple : www.monsite.com) et un pour le mobile (exemple : m.monsite.com).
site responsive web design

Exemple de site responsive

Dans ces trois cas, utilisez l’outil « Explorer comme Google » dans votre outil Google Search Console, en sélectionnant bien le robot mobile. Faites cette manipulation sur toutes les pages de votre site (et non pas seulement la page d’accueil).

Vérifiez que tout s’affiche bien, et que tous les contenus (textes, photos, vidéos) sont bien présents, avec les bonnes balises.

Vérifiez également que les méta données de votre version ordinateur sont également disponibles sur votre version mobile.

Dans le cas d’un site mobile distinct, vérifiez également que vous avez conservé les balises « canonical » et « alternate » afin de ne pas être pénalisé par le contenu dupliqué. J’en reparlerai plus en détails dans un prochain article.

Et pour les sites AMP ?

Si vous avez un site AMP, sachez que Google continuera d’explorer la version classique de votre site : à savoir la version mobile si vous en avez une, ou bien la version ordinateur sinon.

Votre site n’est pas compatible mobile ?

Je ne saurai que trop vous conseiller de faire le changement au plus vite, au risque de dégringoler dans les résultats de Google. Selon le cas, une refonte de site internet peut s’avérer judicieuse, notamment pour passer à un site responsive (solution la plus facile à mettre en place et à maintenir).

A noter que cette modification est de toute façon nécessaire pour rendre votre site confortable pour les mobinautes : un site non compatible mobile risque de faire fuir vos clients et donc vous faire passer à côté de ventes.

 

Conclusion

Nous l’avons vu, Google encourage de plus en plus les webmasters à avoir un site compatible mobile.

Vérifiez votre version mobile au plus vite afin de vous assurer qu’elle soit bien complète (contenus, méta données…) afin de ne pas être pénalisé au niveau de son référencement. Vous pouvez pour cela utiliser l’outil « Explorer comme Google » disponible gratuitement dans Google Search Console.

Notez toutefois que cette mise-à-jour n’impactera QUE les sites proposant des contenus différents sur mobile et ordinateur. Les sites proposant un contenu identique sur les deux terminaux ne seront pas privilégiés. Google insiste bien que cette modification touche à l’indexation des pages, et non pas à leur classement.

Si vous n’avez pas encore de site mobile, programmez dès maintenant sa refonte !

Poster un commentaire

Commentaires publiés

Pas de commentaire.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Le référencement, qu’est-ce que c’est ? Introduction au référencement naturel et payant

Qu’est-ce que le référencement ? D’après le dictionnaire Larousse, le référencement est une « procédure par laquelle un producteur vendant à […]

Lire la suite

Et si votre projet prenait vie ?
Demandez-nous un devis gratuit ! Réponse sous 24h.

Devis gratuit

Partagez2
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez
2 Partages